Le 10 septembre 2016, les italiens ont élu leur nouvelle reine de beauté.

Ce qui aura marqué les esprits lors de cette édition 2016 et fait couler le plus d’encre dans la presse italienne est certainement moins l’élection de Rachele Risaliti au titre suprême de Miss Italie 2016 que celle de la première dauphine aux mensurations plutôt non conventionnelles aux yeux de l’opinion publique. ( eh bien oui enfin, regardez comme elle est ENOORME !)

miss italie.png

Rachele Risaliti, Miss Italie 2016 (à gauche) et Paola Torrente, 1ère Dauphine (à droite)

Du haut de son 1m80 (& grande de surcroit !!)  et assumant sans complexe sa taille 42 (soit 46 en Italie), l’italienne de 22 ans Paola Torrente a défié les standards de beauté actuels en s’affichant fièrement à la place de 1ère dauphine (pas première baleine hein !!!) .

Il n’en fallait pas moins pour transformer en véritable polémique nationale l’élection de Paola Torrente, jugée trop ronde (ou « curvy ») par ses détracteurs pour prétendre au titre, tandis que ses défenseurs regrettent qu’elle n’ait pas remporté le titre de Miss.

Parmi ses détracteurs, le journal Il Giornale, propriété de la famille Berlusconi accusera la candidate d’être « désagréable à regarder », défendant qu’ « aujourd’hui la femme est filiforme, concentrée sur sa carrière, légère et autosuffisante » dans sa tribune « Quelle honte que le quota grassouillette de Miss Italie ».

Ses défenseurs, à l’image du journal La Stampa, salueront cette victoire en soutenant que « Paola est un modèle pour la multitude de jeunes filles qui, jusqu’à aujourd’hui, ont subi les pressions de la mode et de ses modèles anorexiques aux canons de beauté presque impossibles à atteindre sans compromettre la santé ». De nombreux internautes lui apporteront également leur soutien et leur admiration via les réseaux sociaux.

L’intéressée, quant à elle, reste indéniablement la reine de cette soirée et déclare « Rachel est la gagnante du concours, mais je remporte la première place dans l’histoire pour une ‘curvy’ qui arrive dans les deux premières places ».

Malgré la polémique, on voit en la victoire de Paola Torrente les prémices de mentalités qui ne demandent qu’à changer et un aperçu de toute la diversité de la beauté féminine ! On espère que cette belle histoire aidera de nombreuses femmes à aimer et valoriser leur féminité jusqu’au bout de leurs formes !

En effet, le tout n’est pas de crier haut et fort à quel point avoir des formes est Fun et génial mais plutôt de ne pas pointer du doigt celles qui en ont.  Qu’elle soit grande, petite, ronde ou fine si les italiens ont voté pour qu’elle devienne première dauphine c’est qu’ils ont jugés qu’elle le méritait.

Il y en a un peu assez de ce dictat de la minceur. Alors oui d’un point de vue santé, bien-être etc il est préférable d’être en bonne condition physique, certes, cependant faire un 42 ne la tuera pas.

L’Italie devrait être fier de cette évolution des mentalités. Il est un peu usant de faire les unes des magasines pour un tour de taille ! Cf: Nike est FATiguant.

Viva Paola !

Article co-écrit par : Mel DW & Charlène Ravie.

Publicités