Si tout se déroule comme annoncé par la NASA en début d’année, Jeanette Epps rejoindra l’équipe de la station spatiale internationale en 2018. Elle sera alors la première afro-américaine à y être parvenue depuis les 20 années d’existence de la station.

Sur les 321 astronautes sélectionnés par la NASA à ce jour, seulement 16 noirs furent recrutés dont 5 femmes. Et si la NASA a déjà envoyé 14 astronautes noirs dans l’espace, aucun d’entre eux n’est resté à bord de la SSI en tant que membre de l’équipage. Jeanette Epps sera alors, la treizième femme à vivre à bord mais la première afro-américaine à y séjourner pour 6 mois depuis 1998.

 

Sans titre-1
« Encore avec la combinaison spatiale Orlan russe aujourd’hui. J’ai réussi la mettre !! J’apprend à venir en aide à mes compatriotes russes en cas de besoin. »

Astronaute depuis 2009, la jeune femme âgée de 46 ans et diplômée d’un doctorat en ingénierie aérospatiale a aussi travaillé pour la CIA. Pour son expédition spatiale prévue pour mai 2018 et d’une durée de 6 mois, elle sera accompagnée de son homologue astronaute Andrew Feustel en tant que 200ème astronaute ayant visité la SSI.

Une annonce qui tombe à point nommé avec la sortie du film « Les Figures de l’Ombre » qui raconte l’histoire de ces trois femmes noires qui ont joué un rôle aussi capital que discret pour la NASA, dans la mission d’expédition en orbite de John Glenn en 1962.

Si Katherine Johnson, Mary Jackson, and Dorothy Vaughan ont ouvert la voie dans les années soixante, Jeanette Epps prend le relais aujourd’hui.

Quel bel exemple pour les femmes. Félicitations et bonne chance.

Publicités