Recette pour réussir à obtenir vos congés (en toute légalité) !

Ingrédients :

♥ 1 Mois de travail consécutif (du 1er juin de l’année précédente au 31 mai de l’année en cours)
♥ 5 semaines de congés payés pour un temps plein sur une année
♥ Document officiel de l’employeur à remplir
♥ De la motivation
♥ Une envie de repos

Réalisation :

Difficulté : ♦◊◊◊
Préparation : Selon votre entreprise

Pratique :  

Le nombre de jours de congés est proportionnel au temps de travail effectué (2 jours et demi ouvrables* d’activité par mois)
Ouvrables : Dans le calcul, les samedis sont compris.

Vous désirez prendre vos congés payés, il vous suffit de remplir le document officiel délivré par votre hiérarchie et de mentionner vos souhaits de congés.

Ce document, correctement rempli devra être déposé au service Ressources Humaines.

Bon à savoir :  

Dans l’année, vous avez 24 jours ouvrés ( du lundi au vendredi ).
Dans l’année, vous avez 30 jours ouvrables ( du lundi au samedi ).

Les Congés Payés annuels se prennent en deux fois minimum (entre deux et quatre semaines consécutives).
Ils doivent être posés entre le 1er mai et le 31 octobre.

En cas de mauvais mélange :

Si les ingrédients ne font pas bon ménage, concrètement si votre demande est refusée (oui parce que c’est possible) :

Votre employeur doit pouvoir notifier son refus, c’est à dire qu’il doit pouvoir justifier que le service a besoin de vous ou que les spécificités de vos collègues entraîne un ordre de priorité. (Age des enfants, scolarité …)

Bon à savoir :

Votre employeur ne peut pas refuser vos congés si vous les sollicitez hors période principale (1er mai au 31 octobre).

Suggestions: Vous pouvez ajuster votre recette en fonction de votre convention collective (se renseigner auprès des services RH)
Cet article ne tient compte que du Droit du Travail.

Astuce du Chef :

En cas de maladie ou autre accord collectif, sachez que vos Congés Payés peuvent être reportés sur l’année civile suivant la période légale de référence.
Un fractionnement est envisageable également si accord du salarié et de l’employeur.

Bon repos  !!

Attachment-1 (2).jpeg

 

Publicités