Infos:
– Date de sortie: 03 septembre 2017
– Artiste(s): Davodka
– Producteur(s): Davodka, Nizi
– Single(s) avant la sortie du projet: Amour gloire et beautéFusée de détresseAccusé de réflexion chapitre 1Accusé de réflexion chapitre 2
– Nombre de projets: 5ème album
– Featuring(s): Melan, Demi Portion

Davodka est un rappeur conscient du XXVIIIème arrondissement de Paris connu notamment pour son débit rapide et sa technicité.

Paroles: 18/20

Les paroles constituent le point fort de Davodka, ses textes sont remplis d’effets stylistiques en tous genres même si les assonances et les allitérations figurent probablement parmi les figures de style qu’il utilise le plus. Davodka étant un rappeur conscient le fond est tout aussi important. Il accorde une attention toute particulière au sens de ses phrases, ainsi ses textes peuvent être lus sans audio (même si le flow de Davodka ajoute une plus-value indéniable).
Le tout comprend aussi un lot de punchline et de bars et parfois même toutes ces qualités en même temps, comme dans Fusée de détresse:

«Tu veux t’en sortir c’est beaucoup d’rage et d’stress, on s’détruit la santé à vouloir de l’espèce. Et de mes galères j’aimerais pouvoir m’extraire, cette putain d’vie est un tournoi de l’extrême. T’entends des histoires de couchage et d’baise mais peu d’entre vous auront le courage d’être père. […]»

Instrumentales: 14/20

Les instrumentales sont loin d’être mauvaises, simplement elles sont au second plan. Elles servent de support pour la plume de Davodka et font ça très bien, de plus, les mélodies sont bonnes. Cependant, le rappeur faisant lui-même la plupart de ses prods, il reste sur des instrumentales classiques, sans grosses prises de risque de ce côté-là. Il y a également peu d’ajouts subtils sur les prods (bruitages, ad-lib etc..) excepté des effets de chorus sur certains refrains et d’excellents outro tirés de pop culture comme la réplique d’Elliot Anderson tirée de Mr. Robot à la fin d’Amour gloire et beauté.

Messages: 15/20

Les thèmes parviennent à être variés, les sons traitent chacun d’un sujet global et les sons sont toujours chargés d’un message particulier. Davodka traite par exemple de l’amour, de sa superficialité et du sexe dans Amour, gloire et beauté, des clichés liés à la musique trap dans Egotrap etc…
De plus, il n’hésite pas à être concret et incisif, il cite des faits et des noms sans tourner autour du pot comme dans Accusé de réflexion chapitre 2:

«Des Panama Papers, de Cahuzac à l’affaire DSK
C’panorama m’fait peur, ces personnages me paraissent détestables
Ça sent le 49.3, pour la loi El Khomri, bientôt l’retour à l’esclavage, ils veulent marquer l’histoire à base de belles conneries»

Enfin, Davodka utilise parfois des outro pour faire passer un message comme à la fin de ce même son avec un extrait du film Sleepers:

«Le jugement d’la rue c’est le plus important. Le tribunal, c’est fait pour les bourges, les gars à costard, plein aux as qui ont des avocats des grands cabinets. Avec l’oseille tu peux t’payer l’tribunal ; mais dans la rue, la justice elle n’est pas à vendre…»

En revanche le débit très rapides coupé aux nombreuses informations qu’il nous donne ne permet pas spécialement de tout assimiler d’un coup, alors que certains messages sont tellement forts qu’un traitement plus simple du sujet les aurait peut-être rendu plus impactant.

Pertinence: 15/20

Comme il le dit dans Egotrap, Davodka «répond présent pour ceux qui disent du rap que c’était mieux avant». En effet il reprend les codes du rap old-school et de l’âge d’or du rap conscient et y ajoute un flow rapide et techniques à la Tech N9ne, Busta Rhymes ou Twista. Davodka est donc un rappeur très impressionnant, cependant l’album contient peu de prises de risque (ce qui est dommage car Egotrap ou Mine antipersonnelle prouve qu’il peut prendre des risques). De même pour le flow qui souvent le même sur chaque son (et une fois de plus, quand il varie c’est efficace). En espérant que cet album fasse prendre conscience à Davodka qu’il peut prendre plus de liberté artistique et créative à l’avenir.

Global: 15,5/20

Écoutez Accusé de réflexion sur Spotify: https://open.spotify.com/album/1h6W5ju7djh974aAYj8sHh
Favori(s) de l’album: Amour gloire et beautéMine antipersonnelle
Favori(s) en dehors de l’album: Mise à flow
Top Spotify: Le couteau dans la paix

Publicités