Infos:
– Date de sortie: 10 novembre 2017
– Artiste(s): MMZ
– Producteur(s): BBP, MastaExplicit, RjacksProdz, KLYMVX, MAYENiAC, LaFrenchCuisine
– Single(s) avant la sortie du projet: Miroir miroirMa 6-T j’vendsMa bullePardonOrion
– Nombre de projets: 2ème album
– Featuring(s): Flasko, Jet

MMZ est un groupe du 91 composé de Lazer et Moha. Ces rappeurs de 19 ans sont proches du groupe PNL, pionnier du street cloud-rap en France, ils viennent d’ailleurs de la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes et font également du street cloud-rap.

Paroles: 14/20

Les textes de MMZ sont très riches en référence en tous genres, il y a notamment beaucoup de références à Dragon Ball Z (Bulma, Végéta, Goku, Cell etc.), au foot (FC Barcelone, Real Madrid etc.) mais également à 2Pac avec «On m’all eyez on me» dans Payday, enfin, quelques références à PNL (Tchiki Tchiki dans Laisse les parler et «J’entends cette petite voix me faire hey, hey, hey» dans J’monte)
De manière globale, les couplets de Lazer sont plus riches que ceux de Moha, comme dans Coeur noir:

«Vais-je continuer à faire des rimes ?
Vais-je voir un jour mes p’tites sœurs grandir ?
Voir mes proches et mes amis sourire
Revoir le visage de mon père sans ses rides»

Instrumentales: 18/20

Les instrumentales sont très variées, très originales. Les sons ne se ressemblent pas, et les sonorités des prods font voyager tant elles sont inspirées de cultures très variées (Hispanique, Américaine etc.). Il y a de la guitare (dans J’monte notamment) ou de la flûte (dans Payday). Les prods sont aussi très détaillées, remplies de détails subtils et créatifs.

Messages: 14/20

Les messages sont présentés sous forme de conseils par rapport au monde de la rue, du quartier. Ils utilisent leur passé, leur histoire pour raconter et avertir l’auditeur sur les dangers de ce milieu, comme dans Chant des morts:

«Méfie-toi de tes amis, amis d’enfance devenus ennemis»

ou dans Sourire mytho:

«L’amitié d’un frère, s’arrête au bénéfice
Comment être sincère, dans ce monde d’hypocrites»

Pertinence: 16/20

L’album est très original, diversifié mais cohérent, il contient des sons plus chantés, d’autres plus hardcore tout en gardant l’aspect planant propre au cloud rap. C’est un genre qui nécessite pleins d’idées et de créativité pour ne pas qu’il s’essouffle (d’autant plus que l’album contient 18 titres, ce qui peut facilement sembler trop long), et des idées, ils en ont. Il y a par exemple le refrain dans lequel Moha et Lazer chantent ensemble dans Off et le couplet commun de Coeur noir, mais aussi le filtre old school au début de Plein et la fin très futuriste. Enfin, il n’y a que 2 featurings, en effet MMZ comme PNL et DTF ne se «mélangent pas», ils ne font pas d’interview ni de featurings, excepté entre eux. C’est pourquoi les deux featurings sont Flasko (proche du groupe) et Jet (membre de F430 et acteur dans la web-série de clips de PNL). Le refrain de Jet sur FMD est d’ailleurs très bon. Enfin, Moha a toujours des flows très variés et créatifs qui sont très agréables à découvrir.

Global: 15,5/20

Écoutez N’DA sur Spotify: https://open.spotify.com/album/1TkQTYPFTEqarbGoythZEM
Favori(s) de l’album: Khaleesi – J’monte – Pardon
Favori(s) en dehors de l’album: Cocaina
Top Spotify: Bulma

Publicités