Infos:
– Date de sortie: 17 novembre 2017
– Artiste(s): Jaden Smith
– Producteur(s): Christian Rich, IQ, Jaden Smith, Josiah Bell, Lido, Mel « Chaos » Lewis, Melvin Lewis, OmArr, OmArr of Stoopid Robots, Omarr Rambert, Stoopid Robots, ¿Teo?,Tim Suby, Wanderlust & Young Fyre
– Single(s) avant la sortie du projet: FallenBatmanWatch Me
– Nombre de projets: 1er album
– Featuring(s): A$AP Rocky, Kevin Abstract, Lido,Pia Mia, Raury, ¿Teo? & Willow Smith

Jaden Smith, fils de Will Smith, est un acteur et rappeur ayant joué notamment dans Le Jour où la Terre s’arrêta, Karate Kid ou encore After Earth. Après deux mixtapes et un EP, Jaden Smith confirme sa volonté de faire de la musique avec son premier album SYRE.

Paroles: 14/20

Les textes de Jaden Smith sont constitués de beaucoup de jeux de mots et d’égotrip bon-enfant, comme dans Falcon (feat. Raury):

«My superflow is so olympic that I need a medal»

ou encore dans Breakfast (feat. A$AP Rocky):

«Riding to Metro, we boomin’ (yuh)»

cette dernière étant évidemment une référence à l’excellent producteur Metro Boomin. De plus, on retrouve beaucoup de références à Adam & Eve dans B, L, U et E.
Jaden Smith va également livrer des paroles introspectives sur Lost Boy, ou encore des textes plus beaux sur SYRE. Enfin, il joue beaucoup avec les répétitions comme dans Batman par exemple.

Instrumentales: 14/20

L’album comprend beaucoup de beat-switchs, principalement dans le quatuor B, L, U et E, mais également sur d’autres sons, comme Breakfast (feat. A$AP Rocky). Plusieurs styles influencent également les instrumentales, il y a par exemple de la guitare sur Falcon (feat. Raury) ou de la guitare électrique sur Ninety. Enfin, beaucoup de prods sont faites à base de 808. Cependant, la grande quantité de beat-switchs et des variations d’instrumentales créée un manque d’identité dans certains sons, il y en a de ce fait, trop.

Message: 14/20

Il ne s’agit clairement pas là d’un album de rap conscient ou engagé, cependant Jaden Smith place quelques messages dans ses paroles, comme dans E:

«Man I swear the city hate the melanin
Just how I hate the weapons that they sellin’ ’em»

Il peut également s’agir là d’une référence à la hausse d’achat d’armes à feu aux États-Unis par les minorités depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump.
De plus, dans Breakfast (feat. A$AP Rocky), il témoigne de son grand respect pour les piliers du rap (ici représentés par Kendrick Lamar) prouvant ainsi qu’il n’a pas de problème d’ego dû à son statut d’enfant star:

«You don’t deserve my respect
When I talk to Kendrick, man, I sit on the ground (yuh)
Just to get a little reference»

Pertinence: 15/20

L’album est très créatif et original, à commencer par le début, les quatre premiers sons B, L, U, et E s’enchaînent sans transition de manière à former un ensemble «BLUE». De plus, les enchantements sans transition ne sont pas propres aux quatre premiers morceaux puisque c’est un procédé qui sera répété souvent dans l’album. Il y a également beaucoup de sons en deux parties, comme Hope, Breakfast (feat. A$AP Rocky) ou encore Ninety. L’album est varié, Jaden Smith possède un véritable univers musical avec beaucoup de détails créatifs comme les structures travaillées et originales ou encore les longues outros (presque 2 minutes d’outro sur Hope par exemple). Enfin, le flow de Jaden Smith est efficace, même si l’on ressent évidemment qu’il n’a pas 20 ans de carrière dans le rap.
En revanche, on nous annonce un featuring d’A$AP Rocky, mais ce dernier ne fait que livrer quelques phrases, il ne rap pas, il ne s’agit pas d’un véritable featuring! De plus, l’album est long (17 sons) est certains morceaux le son également, comme Ninety qui dure 7:48, voire même trop longs, comme Lost Boy qui possède une durée de 9:29. Ainsi, l’album s’essouffle sur la fin.

Global: 14,25/20

Écoutez SYRE sur Spotify: https://open.spotify.com/album/41nu8hxyt0Rx9Yj9LHFfd1
Favori(s) de l’album: BBatman
Favori(s) en dehors de l’album: Fire
Top Spotify: Batman

Publicités