Infos:
– Date de sortie: 23 novembre 2017
– Artiste(s): Kekra
– Producteur(s): Binks Beatz, Jay Fase, Kezo, Saavane, Wealstarr, Cody Macfly, Picard Brothers
– Single(s) avant la sortie du projet: Poches pleinesIntermissionPas millionnéTieksonTout seul
– Nombre de projets: 3ème album
– Featuring(s): Aucun

Kekra est un rappeur de Courbevoie, dans le 92ème arrondissement de Paris qui ne montre jamais intégralement son visage. Il nous livre Vréel 3, faisant suite aux deux précédents albums Vréel et Vréel 2.

Paroles: 13/20

Les paroles sont, dans l’ensemble, travaillées. Elles contiennent quelques effets stylistiques comme le rythme ternaire dû au schéma de rimes internes dans Gros par exemple:

«Au bord de la falaise les rappeurs disparaissent, le suicide les caresse»

De plus, les textes contiennent beaucoup de références, dans TLB il cite notamment le regretté rappeur de Mobb Deep:

«Trop de-spee comme colibri, prodigieux comme Prodigy»

Instrumentales: 15/20

Les instrumentales, en plus d’être variées, sont très futuristes pour la plupart. Elles sont très détaillées et beaucoup sont sous influence grime.

Messages: 13/20

L’argent est un thème assez récurrent dans cet album, bien qu’il évoque d’autres sujets aussi, comme la rue. Kekra n’a pas autant travaillé sur les messages qu’il a pu le faire sur le reste, cependant on trouve des textes plus profonds dans Proprement dit ou Irie:

«Les moutons enfilent des masques de loups puis pistent le loup»

Pertinence: 15/20

Kékra a un flow différent sur chaque son, il est très créatif. Parfois même, il change complètement de voix, il est méconnaissable sur TLB et sur Distances notamment. Ces variations de flow et de voix donnent une véritable identité propre à chaque morceau, l’album s’écoute donc très facilement et tout le monde peut y trouver son compte.

Global: 14/20

Écoutez Vréel 3 sur Spotify: https://open.spotify.com/album/1u61mGR9z0bv2WmqsQmoTs
Favori(s) de l’album: Intermission
Favori(s) en dehors de l’album: Pas joli
Top Spotify: Pas joli

Publicités