Tyrese Gibson, l’un des acteurs phares de la saga Fast & Furious, s’est récemment fait remarquer par des videos dans lesquelles, l’acteur présente ses états d’âmes sans retenue.

La cause de l’une des vidéos, est l’accusation de l’ex femme de Tyrese avec laquelle il a été marié de 2007 à 2009. En effet, elle l’attaque en justice pour maltraitance envers leur fille de 10ans, Shayla et déclare également avoir été abusée physiquement par l’acteur pendant sa grossesse. Norma (l’ex-femme)a obtenu une injonction d’éloignement suite à ces accusations. Tyrese, s’adresse donc à sa celle-ci et lui demande de ne pas lui enlever le droit de voir sa fille et, dans le même temps, dément toutes les accusations à son égard.

Dans cette fameuse vidéo, on peut remarquer que l’acteur est touché par ce drame familial et personnel. Il choisit d’en parler publiquement et fond en larmes.

Dans la foulée, Tyrese annonce ne pas vouloir participer au casting du dernier Fast & Furious si Dwayne Johnson était de la partie. Tyrese pense Dwayne égoïste d’accepter un spin off sur les personnages de Dwayne Johnson et Jason Statham car il retarderait la sortie du prochain volet de Fast and Furious. Il reproche également à Dwayne de se moquer de sa situation financière. En effet, Tyrese serait « fauché » avec toutes les dépenses juridiques qu’il continue d’avoir dans l’affaire d’agression physique envers sa fille et son ex femme.

Il devient alors naturel de se demander si cette vidéo et ces déclarations n’ont pas été publiés pour créer le buzz. Mais dans quel but? Sensibiliser le internautes à sa situation personnelle? Avoir du soutien? Montrer aux pères dans une situation ressemblante qu’ils ne sont pas les seuls et que malgré la célébrité, le ressenti de la perte de sa fille reste un traumatisme comme pour n’importe quel homme lambda?

Si le but exact reste inconnu, ni une, ni deux, les internautes profitent de cette « mise-à-nue » pour tourner Tyrese au ridicule.

Parmi les accusations, L’ex femme de Tyrese parle de troubles bipolaires et comportements psychotiques. Il aurait, d’après elle, mit une fessée à sa fille lui laissant des marques et une douleur aiguë.

Tyrese, dans ses derniers posts sur Instagram, présente des excuses aux internautes et à son entourage pour le comportement qu’il a eu et met la faute de ce « désespoir » filmé sur le traitement qu’il aurait prit ces derniers mois. Un psychiatre lui aurait prescrit du Rexulti, un médicament antipsychotique aidant les personnes atteintes de trouble de la personnalité et de schizophrénie.

Un des effets secondaires possible de ce médicament (santecheznous.com) : « les personnes qui prennent ce médicament pourrait ressentir de l’agitation, de l’impatience, de l’anxiété, de l’agressivité, des émotions fortes et le sentiment de ne pas être elles-mêmes ».

Ce médicament aurait été prescrit suite au trauma de la perte de sa fille.

Cette mise en avant de sa vie privée et son récent comportement instable n’auront pas coûté à Tyrese, la garde de sa fille. En effet, le juge responsable de l’affaire a rendu son verdict : une garde alternée avec, cependant, des cours de parentalité à suivre.

#Papz got us #DaddyDaughterSeason #UAE and #AFRICA I’m on my way! #ShaylaRocks.com Friday was not a win for me, it is a win for our daughter, Shayla. Who unfortunately has been exposed to tension, private and public embarrassment and growing up and feeling torn between 2 parents who are no longer married…… It is a win because she gets to spend equal time with both of her parents in joint legal custody while she continues to grow in a happy and healthy environment – this has always been and will continue to be my priority. I hope all of the fathers feel encouraged by this cause if was the real “Fathers” out there who reached out and kept me encouraged along the way and for that I can’t thank you enough… – For 10 years I have been the best father I could be, all while quietly being on the receiving end of constant toxic false accusations by the mother of my child. And of course all the while being thrusted into unexpected social media storms all while trying to fight for my career and stay afloat financially. Today I am proud that the courts have put an end to Norma’s toxic nonsense, declaring that NONE of her accusations for the last 10 years against me are credible. I did not break any laws; I did not harass anyone; and most important I never engaged in violent or abusive behavior. The physical and emotional violence that Norma publicly accused of were all false and ruled to have no merit, no evidence, and was unsubstantiated in a court of law. I am forever indebted to my attorney Terry Ross who brought my truth to light in supporting me, my wife Samantha and my daughter Shayla and my team who wanted nothing more than for this 10 year nightmare of false claims and accusations to end……. God delivered on his promise that if I stand on my truth and don’t bend he will show up for me – Today is the first day of the rest of my life with MY FAMILY, my FRIENDS, my fans and supporters and my business associates and of course my immediate TEAM – God bless you….. broken but I will heal from this #ShaylaRocks.com go there now please!!!!! Google #ParentingAlianation and #PathologicalEnmeshment

A post shared by TYRESE (@tyrese) on

Même si l’histoire se termine bien pour Tyrese, toute cette affaire donne à réfléchir sur la situation des pères après un divorce.

En France, rares sont les pères qui obtiennent la garde entière de leur(s) enfant(s). En 2012, 71% des enfants étaient confiés à leur mère, contre 12% à leur père. Les enfants restants bénéficiaient d’une garde alternée (Chiffres du Ministère de la Justice).

Certains expliquent ces chiffres par la volonté des deux parents à confier la garde à la mère, quand certains pensent que c’est surtout car les pères savent qu’ils ont très peu de chances d’obtenir la garde et sont découragés.

Cette inégalité reste importante malgré les tentatives d’explications.

Les pères ont plus à prouver s’ils veulent bénéficier de la garde parce que la mère est souvent représentée comme la plus « apte » à s’occuper des enfants.

Dans une société qui se veut égalitaire, on devrait permettre au pères de se faire entendre et revendiquer leurs droits à éduquer leurs enfants au même titre que la mère.

Voici une liste des associations permettant aux pères de se faire aider.

N’hésitez pas à en parler à vos proches qui peuvent en avoir besoin, surtout, quand on sait qu’environ 45% des mariages finissent par un divorce.

Publicités