Infos:
– Date de sortie: 1er décembre 2017
– Artiste(s): Booba
– Producteur(s): Dany Synthé, Sidiki Diabaté, AFOX Beats, Anthony Libet, DavBeatz, DJ Easy, Heezy Lee, Jack Flaag, Jonathan Latorre, Keezy Beatz, Seven L’s, Taoufik Korriche, Twinsmatic, X-Plosive
– Single(s) avant la sortie du projet: E.L.E.P.H.A.N.TDKRNougat
– Nombre de projets: 9ème album
– Featuring(s): Damso, Niska, Gato Da Bato, Sikidi Diabaté

Booba est un pilier du rap français, il a d’abord marqué la fin des années 90 et le début des années 2000 avec le groupe Lunatic, l’album Mauvais Œil est d’ailleurs le premier album à obtenir le disque d’or en indépendance et sans aucune promo ni diffusion radio. En solo, Booba continue de marquer l’histoire avec l’album Temps Mort. Il a également démocratisé l’utilisation de l’auto-tune avec son album 0.9, que maintenant tout le monde utilise. Enfin, il est également connu pour ses clashs avec d’autres rappeurs, les principaux étant Rohff, La Fouine ou encore Kaaris. Deux ans après Nero nemesis, Booba revient avec son album Trōne, disponible uniquement en streaming.

Paroles: 14/20

Il ne faut pas s’attendre a des textes semblables à ceux de MCSolaar, le gros point fort de Booba réside dans ses punchlines, il est réputé pour être très fort dans ce domaine et cet album ne fait pas exception. De ce fait, on peut trouver des punchlines en tous genres, notamment sur sa carrière dans Ça va aller:

« »Booba », « échec », je n’ai pas trouvé de lien
Parler de mes défaites, c’est ne parler de rien»

mais aussi dans Trône:

«Depuis 0.9, ils critiquaient mais ont tous saigné l’auto-tune»

Ou encore d’autres faisant allusion à ses origines dans Drapeau noir et Ridin’ notamment:

«J’suis un macaque selon Darwin, j’ai une grosse bite selon Marine»

«Tu veux visiter Jamaica, t’as juste à goûter ma beuh
Tu veux voir c’que c’est Africa, t’as juste à m’sucer la queue»

Enfin, les textes de Booba sont également riches en référence, dans 113 (feat. Damso), il fait allusion a la punchline “I never sleep, cause sleep is the cousin of death” de Nas dans N.Y State of Mind:

«J’préfère ne pas dormir, imagine j’me réveille pas»

Ou encore à Mistral Gagnant de Renaud dans Petite fille:

«À m’asseoir sur un banc, en tenant dans ma main tes petits doigts de femme»

Instrumentales: 15/20

Les instrumentales de cet album sont très bonnes, elles contiennent des samples qui restent en tête, comme dans Centurion par exemple. De plus, elles contiennent certains détails comme le ad-lib «yeah» de Travis Scott présent dans Nougat.

Messages: 15/20

Sans être un rappeur conscient ou engagé, Booba glisse de nombreux messages dans ses sons. Souvent, sous forme de punchlines, on peut trouver par exemple sur Terrain:

«Viol de nouveau né au Congo, le monde est déshumanisé»

ou encore sur Petite fille, le fameux:

«L’argent n’fait pas l’bonheur, bonheur remplit pas l’assiette»

De plus, Booba fait énormément de référence au continent africain, a commencer par les sonorités sur certains morceaux, comme DKR, qui est composé à base de kora, un instrument sénégalais.
Enfin, le long de sa carrière, Booba a souvent déclaré être plus sensible envers la cause animale que les causes humanitaires, c’est un point de vue que l’on retrouve dans l’album, notamment dans E.L.E.P.H.A.N.T avec:

«J’n’aurai jamais d’tour d’ivoire, je n’tue pas l’éléphant»

Pertinence: 17/20

L’album est très varié et réussi, plusieurs genres sont à l’honneur, il va dans une atmosphère plus cloud dans Ridin’, plus hardcore à l’ancienne dans Centurion, plus dansante dans Ça va aller, plus touchante dans Petite fille etc.
Les featuring sont très réussis, notamment le couplet de Damso qui est exceptionnel. Cependant l’album ne contient que 15 titres (13 inédits) ce qui donne un album relativement court (45 minutes), là où les albums ont généralement autour de 17 sons depuis que le streaming est comptabilisé pour les chiffres de ventes.

Global: 15,25/20

Écoutez Trōne sur Spotify: https://open.spotify.com/album/0Zk8n6BlFd7NEpMB3FiBf0
Favori(s) de l’album: 113 (feat. Damso)CenturionRidin’Petite filleDKR
Favori(s) en dehors de l’album: 92i veyronPitbullTemps MortLe Duc de BoulogneRepose en paixParis c’est loin (feat. Damso)
Top Spotify: DKR

Publicités