En France il est d’usage de taquiner nos amis belges, à juste titre d’ailleurs. Cependant le père d’un des artistes les plus notoires de l’hexagone est belge. Il s’agit de Léon Smet, artiste de cabaret qui semble avoir transmis une partie de son énergie et de son expérience artistique à Jean-Philippe Smet, plus connu sous le nom de Johnny Hallyday. Néanmoins ce dernier, devenu le « Elvis Presley français », lui, n’a pas daigné laisser d’héritage à ses seuls enfants biologiques Laura Smet et David Hallyday.

Le roi du rock français qui a choisi de reposer en paix sur une île française située en Amérique du nord, y a également rédigé son testament déshéritant ses deux enfants biologiques Laura et David. L’intégralité de son patrimoine immobilier et musical devraient revenir à sa quatrième épouse Laeticia Hallyday.

Dans une lettre à son père, Laura s’exprimait sur la situation :

J’ai appris, il y a quelques jours, que tu aurais rédigé un testament nous déshéritant totalement David et moi.

Il y a encore quelques semaines, tu me disais à table : « Alors quand est-ce que vous faites un enfant ? »

Mais que vais-je pourvoir lui transmettre de toi, toi que j’admire tant ?

D’après son avocate, le document, édité en Californie, ne serait pas en accord avec la loi française. En effet, en France, la veuve n’hérite pas automatiquement de toutes les possessions de son mari et elle est généralement tenue de les partager avec ses enfants.

Dans le document, il est aussi stipulé que les biens devraient être reversés à Jade et Joy, les enfants adoptifs de Johnny et Laeticia, si cette dernière venait à mourir. Y aurait-il une césure définitive entre ces deux parties de la famille ?

D’après le journaliste Renaud Revel, les conflits entre les deux ne datent pas d’hier. L’actrice française, ex-épouse de Johnny et mère de Laura Smet, Nathalie Baye, aurait été interdite d’accès à la chambre de Johnny par Laeticia durant l’hospitalisation de celui-ci dans les années 2000.

Nous ne savons toujours pas ce qui a motivé la décision du chanteur à plus de 110 millions de disques mais on est bien loin de l’époque de son titre Laura dans lequel il déclarait à sa fille :

Laura, petit rien du tout mais tant pour moi

Publicités