Infos:
– Date de sortie: 23 février 2018
– Artiste(s): Lorenzo
– Producteur(s): Seezy, Double X, Pyroman, Le Motif, Clyde P, Junior Alaprod
– Single(s) avant la sortie du projet: Fume à fondLe son qui fait plaizCarton rouge
– Nombre de projets: 2ème album
– Featuring(s): Vald, Columbine, Charles Vicomte
– Certification(s) RVA: Aucune

Lorenzo est un rappeur originaire de Rennes connu pour son personnage décalé et loufoque, sa chaîne YouTube contient des clips mais aussi des sketchs et des blagues. Il est aussi membre du groupe Columbine, qui a une direction artistique beaucoup plus sérieuse et premier degré.

Paroles: 12/20

Les textes sont, généralement, une compilation de blagues et de vulgarité à l’extrême. Ce coté humoristique et décalé est très maîtrisé dans sa démarche, mais force est de constater que l’aspect lyrique est par conséquent très léger. On retrouve cependant un bon travail sur les sonorités mais surtout beaucoup de punchlines, notamment dans Faudrait:

« Ma vie tient qu’à un fil, j’étends mon linge dessus »

Mais aussi dans Bizarre (feat. Vald):

« Y’a que Jeremstar que j’traite de pédale »

Ou encore dans Bizness:

« Les rêves sont durs à réaliser, j’men fout j’suis insomniaque »

Instrumentales: 14/20

Les instrumentales sont bonnes, sans être exceptionnelles. On retrouve de très gros beatmakers comme Seezy sur Bizarre (feat. Vald), Double X sur Bizness ou encore Pyroman sur Tu le C.

Messages: 12/20

Lorenzo n’est clairement pas un rappeur conscient ou engagé, même si ce n’est pas non plus qu’une machine à blagues (ce sujet est d’ailleurs abordé dans Bizarre (feat. Vald)). Les messages sont très peu présents sauf à travers plusieurs punchlines qui ont un fond très intéressant, c’est le cas par exemple dans Faudrait, qui est sans doute le morceau le plus sérieux de l’album:

« Je me sens égal aux femmes mais supérieur aux femens »

Ainsi que:

« A quoi bon devenir milliardaire si t’es tout seul dans ta maison ? »

Il partage son point de vue sur l’industrie musicale dans Le son qui fait plaiz:

« J’vois des albums de merde se vendre »

Dans Fume à fond, on retrouve:

« Les chiens sont plus propres que les babos qui s’en occupent »

Mais surtout dans Rien à branler, Lorenzo s’attaque vraisemblablement aux puristes:

« Les vieux mecs du hip-hop disent qu’on a eu de la chance
Ils se mentent à eux-mêmes, veulent pas prendre du recul
Ça joue trop les anciens, ça prend trop la confiance
Moi j’réponds pas aux clashs, j’attends la canicule. »

Pertinence: 15/20

L’album est diversifié, certains morceaux s’approchent même du cloud comme Ouai mon gars ou Rien à branler. Mais surtout, l’humour de Lorenzo rend l’album encore plus léger à écouter, d’autant plus que l’album est relativement court à la base (14 sons, 41 minutes). Enfin, on peut relever certains détails rendant l’écoute plus agréable, comme les ad-libs de Vald sur Bizarre (feat. Vald) ou encore le beat-switch sur Bouteille d’eau.

Global: 13,25/20

Écoutez Rien à branler sur Spotify: https://open.spotify.com/album/3mzdmx5FBXqEc2GD7qfJsY?si=lKn8cHo9SPKPccQDC679_Q
Favori(s) de l’album: Bizarre (feat. Vald)Tu le C
Favori(s) en dehors de l’album): Freestyle du sale
Top Spotify: Fume à fond

Publicités