Pour attirer l’attention sur les animaux en voie de disparition, la marque française de prêt-à-porter a décidé de remplacer son logo culte par ces espèces en danger.

C’est la première fois en 85 ans que le crocodile est remplacé. Une collection de polos en édition limitée, autant en accord avec le haut de gamme que l’environnement.

Une production limitée représentative du nombre d’individus restants pour ces 10 espèces. Vendus à 150 euros l’unité, une partie des recettes fut reversée à l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature qui lutte pour la sauvegarde des espèces en danger. Mais quels sont ces fameux animaux dont parle Lacoste ?

1- Le Marsouin du Golfe de Californie (Vaquita Porpoise)

vaquita-marina-1_1.jpg

L’un des plus petits mammifères marins des 7 espèces de marsouin, il est le seul à vivre dans les eaux chaudes de l’est du Pacifique.

Il s’agit de l’espèce marine la plus rare et menacée au monde. D’après le site vivavaquita.org, il n’en resterait plus que 16 aujourd’hui.

Retirer les filets à maille de leur habitat permettrait de les sauver.

2- La Tortue Batagur de Birmanie (Burmese Roofed Turtle)

male-roofed

Une espèce que l’on pensait éteinte dans les années 70 jusqu’à ce qu’on en retrouve dans la rivière du Dokthawady en Birmanie dans les années 2000.

Une fois de plus, la destruction de leurs plages de nidification pour des infrastructures agricoles et la collecte abusive de leurs œufs a presque exterminé l’espèce. Aujourd’hui il en existe une quarantaine dans le monde.

Des programmes de préservation ont été érigés au Mynmar et en Chine par la Wildlife Conservation Society (Association de Préservation de la Vie Sauvage) en collaboration avec la Turtle Survival Alliance (Alliance pour la Survie des Tortues).

3- Le Lépilémur Septentrional
(Northern Sportive Lemur)

Lepilemur_edwardsi-1024x768.jpg

Le plus petit des lépilémur, on le retrouve autant dans les forêts de conifères que de feuillus, notamment à Madagascar. Il tient son nom de « sportive » (en anglais), de sa posture semblable à celle d’un boxeur, lorsqu’il se sent menacé.

Suite à la déforestation massive, il en reste moins de 50 dans le monde aujourd’hui.

Madagascar Biodiversity Partnership, accompagné d’acteurs locaux tentent de protéger les différentes espèces de lépilémurs notamment avec des programmes de reforestation.

4- Le Rhinocéros de Java
(The Javan Rhino)

rhinoceros_java

L’un des plus rares de son espèce, on le retrouve désormais dans le Parc National de Ujung Kulon qui tente de préserver son espèce.

D’après le site rhinos.org il en reste une soixantaine répartie dans un seul pays, l’Indonésie. Le dernier rhinocéros de Java du Vietnam fut retrouvé abattu par balle et sans sa corne, en 2010.

Ils sont actuellement protégés par l’Unité de Protection des Rhinocéros (Rhino Protection Unit) et une seconde population tente de voir le jour dans une autre zone d’Indonésie.

5- Le Gibon de Cao-Vit
(The Cao-Vit Gibbon)

cao-vit-gibbon

Découvert en 2002 dans une petite forêt du district de Trung Khanh au Vietnam près de la frontière avec la Chine. Il tient son nom « Cao Vit » du son qu’il fait.

Fortement menacé par la déforestation, il n’en reste plus qu’une centaine dans le monde.

Fort heureusement, la Flora and Fauna International veille à sa préservation. D’une population de 110 en 2007 ils ont atteint les 130 en 2016.

6- Le Perroquet-Hibou (The Kakapo)

Heaaart_198604_11fa_2

Grand de ses 60cm et muni de grandes ailes, ce perroquet de nuit de Nouvelle-Zélande ne peut pourtant pas voler. Seule espèce du genre Strigops il a un système d’accouplement très particulier. Afin d’attirer l’attention des femelles, le male se gonfle le thorax puis émets des bangs soniques. Ce procédé est connu sous le de « iek » et est propre au Kakapo. Son nom « Kakapo » signifie « perroquet de nuit » en maori.

Suite à l’arrivée des humains et l’introduction de nouveaux prédateurs, le nombre de perroquets-hiboux oscille autour de la centaine et demi.

L’association Kakapo Recovery, armée de membres du Département de Conservation de Nouvelle-Zélande, lutte pour la préservation de cette espèce.

7- Le Condor Californien
(The California Condor)

california-condor

Un des plus grands oiseaux du monde, il peut mesurer jusqu’à 1,40m de longueur, 3m d’envergure, peser jusqu’à 13,5kg et voler à une vitesse de plus 85km/h.

Des mesures de préservation efficaces ont réussi à redresser sa population qui reste menacée. De 22 individus en 1987, il en existe plus de 200 dans le monde aujourd’hui.

8- Le Saola

4435d3d0e0ed74b3ec4c41dbd82f1d90

Parfois appelée la licorne asiatique, cet herbivore solitaire et timide se retrouve dans les forêts et montagnes du Vietnam et Laos.

Victime du braconnage intensif, le saola est le seul grand mammifère terrestre menacé d’extinction avec seulement 250 individus restants.

Depuis leur découverte en 1992, ils sont protégés par World Wide Life.

9- Le Tigre de Sumatra

Sumatran-Tiger-Hero

Sous-espèce du tigre, on le retrouve uniquement sur l’île indonésienne de Sumatra de laquelle il tire son nom. Une bête de 100 kilos environ pour 2m, forte et solitaire, à l’origine de bien des mythes notamment en Inde, en Chine et au Japon. En Chine, par exemple, les marques sur le front du tigre rappelant le caractère alphabétique chinois signifiant « Roi », le tigre est considéré comme le roi de la jungle.

Les tigres du sumatra sont principalement menacés par la déforestation et le braconnage. Aujourd’hui on en compte 350 environs.

Ils font parti des animaux défendus par World Wild Life.

10- L’Iguane Terrestre de le l’île d’Anegada

Cyclura_pinguis2.jpg

Si autrefois, on le trouvait dans le banc de Porto Rico, désormais, comme son nom l’indique, ils vivent à Anegada dans les îles Vierges britanniques.

Suite à l’arrivée des humains avec l’introduction du bétail et de l’agriculture, il ne reste plus que 450 iguanes terrestres aujourd’hui.

Si l’on en compte autant, c’est aussi grâce au Anegada Iguana Recovery Programme (Programme de Restauration des Iguanes d’Anegada) lancé en 1997. Aujourd’hui, la Iguana Foundation continue d’œuvrer pour leur préservation.

mod-saveourspecies-chelem-2

Une très belle initiative de la part de Lacoste qui permet d’attirer l’attention sur ces espèces menacées d’extinction. Par ailleurs, comme ils le rappellent si bien, si la collection est déjà épuisée, n’oubliez pas que vous pouvez toujours soutenir la cause en faisant un don sur Save Our Species.

Publicités