La liberté d’expression est un des droits les plus importants en Europe. Il arrive que ce droit soit ôté en cas d’incitation à la haine ou de trouble à l’ordre publique. Cependant la ligne semble de plus en plus floue selon les pays et les personnes ciblées.
Les sensibilités étant différentes, en France par exemple, nous avons plus l’habitude de voir des artistes, comme Dieudonné, interdits de spectacle lorsque leurs messages touchent à la communauté juive.

En raison de liens historiques forts avec les pays islamistes d’Asie, notamment le Pakistan, le Royaume-Unis a développé une forte sympathie envers sa communauté musulmane qui a pratiquement doublé en une décennie.

Également attachées à leur protection, les autorités anglaises ont expulsé, samedi dernier, le militant anti-Islam, Lutz Bachmann, qui devait donner un discours aux côtés de Tommy Robinson, ex leader de la Ligue de Défense Anglaise et fondateur de la branche anglaise de la Pegida.

lutz-bachmann-0

La Pegida qui signifie Patriotic Europeans against Islamisation of the West (Patriotes Européens contre l’Islamisation de l’Occident) fut créée en octobre 2014, par Lutz Bachmann, en opposition à un programme de construction de 14 centres pour réfugiés à Dresden en Allemagne.

Auteur de propos xénophobes et nazi, le groupe est souvent accusé de racisme, de fascisme et de xénophobie. D’ailleurs, Lutz Bachmann a du renoncer à son rôle officiel de leader, en 2015, lorsqu’une photo de lui, déguisé en Hitler, a été publiée sur Facebook. D’après lui, il ne s’agissait que d’une blague.

PEGIDA-Kalispera-Dell-Wiki-CCBYSA30-OK-620x310.jpg
Le mot le plus horrible de l’année « Merkel », le pire mal de l’année « l’Islam », l’arme de l’année « le nazisme ».

Connu des forces de l’ordre, Lutz Bachmann fut condamné à plusieurs reprises pour plus d’une dizaine de cas de vols, de conduite en état d’ivresse ou sans permis et pour trafic de cocaïne.

Ce n’est pas non plus la première fois qu’il est expulsé. Ironiquement, après avoir été condamné à plusieurs années de prison en 1998, le leader de la Pegida avait décidé de se réfugier en Afrique du Sud avant d’être rapatrié en Allemagne.

D’après un porte parole du mouvement Hope Not Hate (L’espoir et non la Haine), cette expulsion n’a rien de surprenant.

Bachmann est un raciste, un trafiquant de drogue et un voleur condamné à plusieurs reprises qui, comme Tommy Robinson, s’est fait une réputation en tant qu’Islamophobe.

…Comme le souligne l’officier le plus expérimenté du département anti-terrorisme britannique, [leur manière de répandre leurs propos] ressemble à la méthode de propagande utilisée par les djihadistes haineux tels que Anjem Choudary…

Récemment, le Royaume-Unis a mis un point d’honneur à expulser les militants d’extrême droite faisant l’apologie de la haine et du racisme. Des militants tels Lauren Southern, Brittany Pettibone et Martin Sellner furent également interdits de propagande sur le territoire.

Ils m’ont tout simplement retenu à l’extérieur et m’ont dit « au revoir »… Je viens d’être officiellement interdite au Royaume-Unis pour « racisme »… je le prends bien, de toute façon tous les gens cools sont bannis.

Je dois me ressaisir et appeler ma famille. L’histoire de l’interrogatoire est vraiment folle. Je la raconterai plus tard.

Si certains se positionnent en martyre ou trouvent la situation cool, les autorités, elles, restent fermes sur la question comme l’a rappelé un porte parole du ministère de l’Intérieur.

Les équipes frontalières peuvent refuser tout individu s’il est estimé que les raisons de sa présence au Royaume-Unis ne respectent pas l’intérêt général.

 

Publicités