Comme beaucoup d’autres pays, l’Argentine est passionnée par le football, ce sport qui est l’un des plus populaires au monde. Elle fait, d’ailleurs, partie de l’un des trois pays (avec la France et le Brésil) à avoir remporté toutes les compétitions internationales les plus importantes (coupe du monde, jeux olympiques, coupe des confédérations et coupe continentale). Elle est également à l’origine de certaines personnalités les plus acclamées du football comme Maradona ou plus récemment Messi.

200w

Mais malheureusement, aujourd’hui, l’heure n’est plus aux félicitations.

En effet, le scandale lié aux soupçons de pédophilie a éclaté cette semaine, suite à des révélations faites par un jeune de 14 ans au psychologue officiel du club de football prestigieux du nom d’Independiente.

Le club de première division de Buenos Aires est soupçonné d’avoir organisé tout un réseau de prostitution de jeunes garçons âgés de 14 à 16 ans. Ces garçons jouaient dans des divisons inférieures et étaient logés à l’internat du club.

D’après les dires de la présumée victime, un homme de 19 ans jouant en 4e division était censé recruter les jeunes garçons et les emmener, pendant leurs heures de cours, dans un centre commercial proche du club. Puis, les jeunes étaient récupérés par d’autres personnes et conduits dans des appartements situés dans plusieurs quartiers différents afin d’avoir des relations sexuelles de type sexe oral et pénétration rémunérées (entre 8 000 et 10 000 pesos = une quarantaine d’euros) avec des groupes de 6 ou 7 hommes adultes.

horrible

 

Certaines personnes ont déjà été arrêtées, dont le chef présumé du réseau, Martin Bustos, un arbitre assistant de première division. Il a immédiatement été viré de l’AFA, l’Association du Football Argentin.

bastard

Le jeune recruteur quant à lui, à été expulsé du club mais relâché par la justice, qui estime qu’il a également été victime de cette organisation.

La directrice du Comité argentin des droits de l’enfant a commenté l’affaire et a voulu alerter le public sur la vulnérabilité des jeunes enfants recrutés et envoyés loin de leur famille :

«  Les parents les laissent partir, espérant qu’ils deviennent de nouveaux Messi. Mais beaucoup se retrouvent vite sans un sou, éloignés de leur famille et avec la frustration d’un rêve déçu, ce qui en fait des proies faciles pour les réseaux de pédophilie. « 

L’enquête suit son cours quant à ce réseau de prostitution de mineurs et la justice examine tous les faits afin d’être sûre que d’autres clubs argentins ne soient pas concernés par cette sombre affaire comme le relate l’article du Monde.

Si ces révélations choc s’avèrent être réelles, les auteurs des faits méritent une sacrée Notorious Gifle, au moins pour commencer.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités