Fut un temps, j’étais féministe mais je ne le suis plus. Je suis sexiste et je ne crois pas en l’égalité. Je crois en une meilleure prédisposition physique des uns et psychologique des autres qui bien sûr peut-être outrepassée par l’effort.

Cependant, je reste un fervent défenseur de l’équité. Si nous ne sommes pas égaux, notre complémentarité me parait évidente et cette dernière devrait être protégée par un effort conjoint.

Ainsi, moi, qui souhaiterais que mes enfants connaissent l’allaitement naturel et n’étant pas en mesure de le faire moi-même, je suis ravi de voir des femmes outrepasser la « pudeur » pour nourrir nos enfants.

giphy (7)

Mais ce n’est pas l’avis de tous. Récemment, un magazine indien a créé la polémique à cause de leur couverture montrant une femme en train d’allaiter au sein.

La couverture de l’édition de mars de Grihalakshmi, magazine publié dans l’état de Kerala, affichait l’actrice Gilu Joseph en train d’allaiter avec le titre :

Les mamans disent à Kerala : Ne regardez pas, nous sommes en train d’allaiter !

giphy (8).gif

Si la ville de Kerala est l’une des plus progressistes quant à la condition des femmes, les avis sur l’allaitement en public restent mitigés.

Elle aurait pu se couvrir avec une dupatta ou un saree. À ce que je sache, aucune femme indienne ne nourrirait son enfant ainsi à la maison devant d’autres membres de sa famille ! Alors, pourquoi le faire en public ? Il n’y a absolument aucune raison de s’exposer ainsi. C’est juste ridicule.

L’allaitement au sein ne devrait pas être commercialisé. C’est une pratique naturelle hautement respectable. Pourquoi en montrer autant ? Toutes les femmes le savent.

Personnellement j’ai grandi au Burkina Faso et je ne m’étais jamais posé la question car, naturellement, même une scène de gens en train de s’embrasser un peu trop langoureusement suffisait à ce que nous tournions tous la tête alors les seins d’une « tantie » (une tante, une femme plus âgée ou une mère), il était hors de question de la dévisager pendant qu’elle allaite.

Néanmoins, je dois admettre que la plupart des femmes se retiraient dans l’intimité ou couvraient le sein et l’enfant d’un tissu pour allaiter discrètement.

Mais même quand ce non dit n’était pas appliqué, c’était à nous de tourner le regard, HOMMES comme FEMMES. De toute façon, les tontons (oncle, homme plus âgé ou un père) veillaient au grain !

giphy (9).gif

Ceci dit, bon nombre de personnes, en Inde comme à l’international ont également défendu le magazine et appelé à briser le tabou.

Il n’y a rien de mal. C’est l’amour d’une mère et tout le monde le fait. Brisez le tabou.

J’apprécie ce mouvement qui a démarré en Inde. Nous avons vraiment besoin de changement.

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Publicités